Publications

La comédiation par skype ou comment se reparler

Maîtres Odile Garlin-Ferrard et Stéphanie Lenoir, avocates et médiatrices.

Si mener à deux un processus de médiation présente de nombreux avantages, la comédiation requiert quelques précautions.

Depuis plusieurs années cinq frères et sœurs s’opposaient sur les modalités de répartition de la succession de leurs défunts parents. Quatre d’entre eux avaient une position commune alors que le cinquième, présumé avoir bénéficié de largesses de la part de leurs parents, s’y opposait.

Tous ont néanmoins rapidement accepté le principe d’une médiation afin de débloquer la situation et d’éviter une longue et couteuse procédure judiciaire.

Dispersés géographiquement, quatre frères et soeurs souhaitaient réunir la fratrie en un seul et même lieu pour la médiation tandis que le frère résidant dans le sud de la France, refusait d’effectuer tout déplacement.

Le meilleur moyen de sécuriser la médiation était de leur proposer une comédiation via skype.

L’une d’entre nous s’est ainsi rendue dans le sud auprès du frère, tandis que les quatre autres membres de la fratrie étaient réunis autour de la seconde médiatrice à Paris.

Cette solution a été très fructueuse. A l’issue d’une réunion de trois heures de comédiation, les cinq frères et sœurs avaient élaboré et signé un accord, ravis et disposés à se revoir.

La réussite de cette médiation tient à plusieurs facteurs :

  • les deux médiatrices se connaissent bien, se font pleinement confiance et ont l’habitude de travailler ensemble,
  • les règles de communication ont été clairement exposées en début de médiation par les médiatrices et  expressément acceptées par les médiés,
  • le processus structuré de médiation a été respecté par les médiatrices,
  • un questionnement approprié a été mis en oeuvre au moment opportun par les médiatrices,
  • l’outil skype, impose un strict respect des règles de communication tant par les comediatrices que par les médiés.

La comédiation présente de nombreux avantages et constitue une véritable richesse.

Maîtres Odile Garlin-Ferrard et Stéphanie Lenoir,
avocates et médiatrices